REUSSIR UNE FELLATION

Comment réussir une fellation ?

 

Quand on est avec Quand la bonne personne, faire une fellation à son partenaire n’est pas si désagréable.

Quand on est si près d’un pénis, la taille est le cadet de nos soucis.

On a beau répéter que LA TAILLE NE COMPTE PAS, disons-le encore !

A moins que vous ne soyez dotés d’un tellement gros pénis qu’il ne rentre pas dans notre bouche, aucune fille n’évaluera la taille du pénis avant de faire une fellation.

Réussir une fellation : on lubrifie le gland

Vous avez déjà été caressée à sec ? Vous avez ressenti à quel point c’est désagréable ? Et bien pour les garçons, c’est pareil.

Donc si vous avez la bouche sèche, buvez un grand verre d’eau avant, ou, si cela vous amuse, mangez un peu de glace, le froid devrait le surprendre mais plutôt en bien.

Et salivez le plus possible au départ pour lubrifier le sexe. Cela sera également plus agréable pour vous.

Réussir une fellation : sans les mains, c’est compliqué

Le secret d’une Pipe parfaite, c’est de l’accompagner d’une stimulation manuelle du pénis.

C’est tout de même très compliqué et fastidieux de faire une fellation sans les mains. Donc d’une main on caresse le sexe de son partenaire, et avec la bouche, on accompagne ce mouvement au niveau du gland.

Vous pouvez également tenter de mettre la verge entière dans votre bouche, mais là cela dépend un peu de la taille de celle-ci et de votre tolérance à vous. Si vous avez un réflexe vomitif extrêmement sensible, abstenez-vous…

On ne met pas les dents !

Là aussi, on pourrait se dire que c’est évident. Mais la fille qui n’a jamais malencontreusement mis un coup de canines sur le sabre laser de chouchou nous jette la première pierre, hein.

Donc la règle pour une fellation réussie, c’est de recouvrir ses dents avec ses lèvres, un peu comme lorsqu’on mange un Magnum et qu’on n’a pas envie de croquer le chocolat tout de suite…

Avec la langue pour taquiner le frein

Non les filles, ne cherchez pas une pédale ou un frein à main sur le joujou de monsieur.

A l’extrémité du pénis se trouve le gland, en forme de cloche. Cette zone très sensible est recouverte par une peau : le prépuce. Lors de l’érection, le gland se découvre. Sur la face interne du gland, une partie relie le prépuce à la base du gland, il s’agit du frein du prépuce

Réussir une fellation : on change de rythme !

Doucement au départ, plus rapidement, puis à nouveau un ralentissement, tout est une question de tempo que vous trouverez et que vous sentirez, notamment en vous calquant sur sa respiration et ses encouragements.

D’une manière générale, retenez que la fellation ne se fait pas sur un rythme monocorde, c’est plutôt une sorte d’improvisation, le jazz du sexe, quoi !

On ne néglige aucune zone érogène

Les garçons sont certes moins subtils que les filles, mais ils ont tout de même SEPT zones érogènes à cet endroit-là :

Le gland (la zone érogène la plus sensible de toutes).

La couronne (la partie charnue entourant le gland).

Le frein

La hampe (allant de la base de la verge jusqu’à la couronne).

Les testicules (à manipuler avec précaution).

La zone prostatique (située derrière les testicules).

L’intérieur des cuisses (tout près des testicules).

Donc pendant une fellation, avec les mains ou la bouche, on ne néglige aucune de ces zones, histoire de varier les plaisirs et de rendre tout ceci très intense…

On avale ou pas ?

Eternelle question, qui n’appelle pas une seule réponse. Bien sûr, vous subirez une pression tout au long de votre vie de femme de la part de ces messieurs.

Il semblerait que l’idée même que nous dégustions leur semence les emmène au paradis. Il semblerait aussi que le fait de pouvoir être jusqu’au bout dans votre bouche rende la fellation parfaite. Sauf que ne nous voilons pas la face, « ça » n’est pas délicieux.

Garder le sperme dans la bouche et le recracher discrètement

Se retirer juste avant l’éjaculation si monsieur aura eu l’élégance de vous prévenir

 

On n’éjacule pas sur le visage de quelqu’un sans prévenir.

A moins que vous n’ayez rencontré une fille qui vous demande explicitement une éjaculation faciale, NE FAITES PAS ÇA.

Avaler est l’exception, pas la règle.

Certaines aiment avaler, d’autres sont totalement contre, d’autres encore hésitent et changent d’avis souvent… Autant de profils différents à rencontrer et à respecter !

Si vous tombez sur celle qui refuse d’avaler, ce n’est pas qu’elle ne vous aime pas (on vous rappelle qu’elle vous fait quand même une jolie gâterie), c’est juste qu’elle n’aime pas ça. Point.

 

 

La fameuse gorge profonde est physiquement impossible pour certaines filles.

Alors arrêtez de perpétrer le mythe selon lequel la totalité du pénis doit entrer dans la bouche pour que ça vaille le coup.

Les réflexes nauséeux sont des réflexes, comme leur nom l’indique. S’ils surviennent quand le médecin utilise l’abaisse-langue en consultation, ils surviennent aussi pendant le sexe.

  • On ne sait pas vraiment quoi faire de vos testicules.

 

En fait, on se demande : vous préférez qu’on fasse comme si elles n’étaient pas là ? Ou bien vous aimeriez qu’on les titille ? Ou alors il faut peut-être les lécher ?

Hein ?! Dites-nous quoi, on n’est pas médiums !

  • Obtenir une remarque positive après, du genre « c’était vraiment bien », est efficace et vous garantit une fellation future.

Beaucoup de femmes sont complexées à l’idée de faire une fellation car elles craignent de ne pas être assez douées.

C’est bête, surtout que les hommes devraient déjà s’estimer chanceux qu’on leur fasse des fellations.

Ce n’est pas pour rien qu’on appelle ça « blow JOB » en anglais !

Alors si vous voulez qu’on continue à vous en faire, complimentez notre technique.

  • La loi de la réciprocité ne s’applique pas à la fellation

Il y a une sacrée différence entre mettre un pénis dans sa bouche et léchouiller un clitoris pendant quelques minutes.

Ce n’est pas que l’on souffre en pratiquant une fellation, mais il n’empêche que le cunni ne donne pas des crampes à la mâchoire, lui.

  • Franchement, personne n’aime le 69.

Pourquoi ruiner une chose si pure et simple que le sexe oral avec des positions étranges et des contorsions compliquées ?

Ubiquité ne rime pas avec fellation (ni avec cunnilingus). On préfère largement se concentrer sur une fellation que de devoir jongler entre le fait de donner et le fait de recevoir.

Allongez-vous, relaxez-vous et appréciez cette fellation comme il se doit.

(Mais n’oubliez pas de dire merci !)

 

GROS BISOUS

Et Plaisir partagé mes ami(es)

MORGANE

16 Commentaires sur “REUSSIR UNE FELLATION

  1. Pierre says:

    C’est quand même bizarre de dire que le 69 n’est pas terrible alors que tu met dans ton article une photo avec un 69 !
    Surtout que cette position est tres apprécié par les femmes. J’ai pu le verifier souvent

  2. michka says:

    putain comme j ai adorée tout tes explication . merveilleux ce ma mis en appesantie et surtout en érections pendant ma lecture . bisous Morgan . juste un truc encore . comment fait tu ? pour les hommes précoces. peut tu me répondre . merci d avance

  3. Dany says:

    Jolie démonstration et explication, quoi qu’il y manque certains détails : Les hommes apprécient que la partenaire leur touche les fesses, le ventre et les cuisses, voir même les tétons, pendant cette délicate et ô combien appréciée caresse buccale . Le 69 offre l’avantage de pouvoir avoir des indications, sur les sensations perçues par le ou la partenaire et de lui en donner . Quand aux crampes à la mâchoire, après un certain temps passé à c’occuper de la belle, nous aussi pouvons en avoir, tout dépend du temps consacré à honorer votre joli coquillage et si l’homme est dessous ou dessus . Perso je trouve que le plus confortable est, pour les deux partenaires, : la femme sur l’homme, ce qui lui permet de mieux « gérer » la situation . Elle ne se fera pas étouffer par l’impatient et contrôlera parfaitement le moment de l’éjaculation, sans être obligée de subir une poussée intempestive et désagréable du pénis . Quand à elle, , le fait de pouvoir bouger librement le bas de son corps, est bien pratique pour mettre ses zones sensibles à porté de bouche et doser cette caresse à son gout . L’homme n’étant pas contraint d’aller fouiller entre les cuisses de sa conquête en se tordant le cou …

  4. herve roversi says:

    bravo pour ta leçon de fellation tu doit t’occuper de ton partenaire comme une reine j’adore ma faire sucer lentement et puis plus fort avec beaucoup de salive comme tu le dit
    mon petit plus c’est de me faire doigter l’anus pendant la fellation sans penetration et ça franchement c’est le summum pour moi
    au plaisir de te rencontre un jour si tu le desire
    tu me rends fou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.